Mu Cang Chai, fort de sa position éloignée des centres touristiques, de ses cols des plus accidentés du Vietnam, de ses rizières en terrasse des plus spectaculaires et élevées, de ses villages des H’Mong ou des Thais aux modes de vie ancestrales, sera réservé aux voyageurs qui recherchent la sérénité, le dépaysement total, l’authenticité et la spontaniété.

Sites essentiels à ne pas rater à Mu Cang Chai

Quand vous vous trouvez sur la route de Mu Cang Chai, ne vous attendez pas à voir des sites de dimension historique. La route de Mu Cang Chai est en effet réservée aux voyageurs qui a le gout de l’aventure, de l’exotisme, de l’authenticité des paysages et des hommes, et qui souhaitent explorer les beautés les plus séreines de la nature ou bénéficier d’une immersion profonde dans la vie locale des ethnies. C’est ainsi que nous vous proposons ces lieux pour vous permettre de vous évader en toute liberté:

  • Suoi Giang – le village des H’Mong où il existe des théeirs vieux de plus de cents ans. Les cols accidentés bordés des paysages des plus rustiques valent bien votre découverte. À l’arrivée à Suoi Giang à quelques 1500 mètres d’altitude, vous pourrez profiter de rendre visite à quelques familles H’Mong qui cultivent et transforment du thé réputé pour sa qualité exceptionnelle.

 

Suoi Giang - Mu Cang Chai

(Source: chesuoigiang.vn)

 

  • La vallée de Tu Le: la bourgade de Tu Le à quelques dizines de km du chef-lieu de Mu Cang Chai se situe juste à côté d’une vaste vallée aux reliefs légèrement accidentés et qui s’étendent à perte de vue. Rien de plus agréable d’y faire une randonnée pédestre de quelques heures à travers des villages de Thais, d’admirer la beauté des maisons sur pilotis et des rizières en terrasse qui ondulent et qui brillent d’un jaune éclatant vers les mois de Septembre et d’Octobre. Avant de quitter Tu Le, profitez dès que possible de prendre une spécialité culinaire de Tu Le: le riz gluant accompagné de brochettes de porc ou de poulets. Si vous avez assez de temps, vous pourrez aussi vous baigner dans une source d’eau chaude de Tu Le en pleine nature.

 

Vallée de Tu Le - Mu Cang Chai

 

  • Le col de Khau Pha: ce splendide col à 2000 mètres d’altitude se situe juste après la bourgade de Tu Le. À son sommet, vous pourrez jeter votre regard vers une profonde vallée dont les deux flancs sont transformés en des rizières de riz en terrasse très pentues. En promenant votre regard plus loin le long de cette vallée, vous apercevrez des villages des H’Mong et des Thais adossés aux flancs de montagne. On croirait que ces villages sont suspendus entre la terre et le ciel.

 

Col de Khau Pha - Mu Cang Chai

(Source: wanderlusttips.com)

 

  • Les villages La Pan Tan et Che Cu Nha des H’Mong: à plus de 10 km seulement du bourg de Mu Cang Chai, mais on aura l’impression que ces villages sont très reculés dans le temps, du fait que les cols y conduisant sont extrêment pentus, étroits, et donc difficilement accessible si on n’a pas une voiture solide et puissante. Mais en arrivant, on goute un dépaysement total: les rizières en terrasse sont même plus pentues par rapport à celles au col de Khau Pha. Surtout, les H’Mong vivent ici dans les conditions des plus rudimentaires. On ressentira que rien n’a changé depuis les temps les plus ancestraux.

 

Village de La Pan Tan - Mu Cang Chai

 

Quelle est la meilleure période pour visiter Mu Cang Chai ?

Sauf les périodes de pluies torrentielles vers les mois de Juin et Juillet, il  existe plusieurs périodes pour se rendre à Mu Cang Chai. Mais la meilleur période pour admirer les rizières de riz en terrasse sont certes du mois de Septembre jusqu’au milieu d’Octobre, lorsque le vert des plants de riz se métamorphosent en un jaune brillant sous le soleil d’automne.

Si vous ne pouvez pas vous arranger pour venir à cette occasion, la période vers les mois de Mai et Juin, lorsque les premières pluies tropicales aient arrosé les rizières et rendent les terres plus molles, est une bonne alternative. C’est alors que les paysans sortent travailler, soit pour labourer à l’aide de buffles ou de boeuf, soit pour repiquer des jeunes plants de riz. On voit des scènes de vie des plus vivantes sur cette route.

Comment aller à Mu Cang Chai ?

Pour aller à Mu Cang Chai, il y a plusieurs options. Vous pouvez soit prendre directement la route Ha Noi-Nghia Lo-Mu Cang Chai longue de 280 km. L’intérêt est que ce parcours n’est pas touristique, traversant des vallées des plus paisibles peuplées des Thais ou des cols splendides avec plusieurs possibilités de détours dans des villages reculés sur des vallées ou suspendus aux flancs de montagne.

Hébergement à Mu Cang Chai

Si les infrastructures hôtelières ne sont pas développées le long de cette route, même dans des bourgades, le logement chez l’habitant est une alternative. Pour ceux qui aiment gouter la vraie vie, se loger chez les Thais dans leurs maisons sur pilotis aux conditions un peu rustiques leur permet par contre de témoigner des activités quotidiennes vivantes, de profiter de l’hospitalité ou de leur bonne cuisine folklorique pleine de saveurs, ou justement de bénéficier des minutes de détente agréables sans aucune invasion touristique.

Si vous êtes à Sapa, vous pouvez choisir de prendre la route Sapa – Mu Cang Chai longue de quelqué 150 km, en passant par Than Uyen-une bourgade de la province de Lai Chau.

En ce qui concerne le logement, nous vous proposons plusieurs possibilités, en fonction de votre itinéraire:

Si vous vous rendez à Mu Cang Chai depuis Sapa, vous feriez mieux de séjourner dans le chef-lieu de Mu Cang Chai. Si il y a assez de petits hôtels ou de motels ainsi que de petits restaurants, peu de personnes savent qu’il existe à quelques 500 mètres seulement du pont au centre de cette bourgade un village paisible des Thais dont une dizaines de familles proposent un type de logement chez l’habitant, dans leurs maisons sur pilotis, avec des repas préparés par la famille.

Si vous allez à Mu Cang Chai depuis Hanoi, comme c’est une route parsemée de plusieurs petites bourgades entourés de villages de Thais où le tourisme communautaire s’est assez bien développé, il n’y a presque pas de difficultés pour trouver un logement. Vous pouvez choisir de dormir dans un village de tourisme communautaire des Thai à Nghia Lo, ou à la bourgade de Tu Le un peu plus loin qui a assez de petits hôtels, avant de continuer la route vers les villages plus éloignés de Mu Cang Chai.

Spécialités à déguster à Mu Cang Chai

Enfin, si vous avez parcouru plus d’une dizaine de milliers de km pour atteindre ce coin loin de tout, il vous faudra savoir que votre voyage serait insignifiant si vous ratez de gouter une cuisine locale. Les plats sur la route naldécorée et présentée. Ce sont des plats des plus simples. On peut citer par exemple le riz gluant à cinq couleurs des Thais accompagné de brochette de porc grillé, le gâteau au riz gluant de couleur noire farci, ou le gâteau de jeune riz

Si vous êtes sur cette route de Mu Cang Chai, essayez de vous arranger pour arriver à midi ou à la tombée du soir à la bourgade de Tu Le, car les meilleurs restaurants populaires où vous pourrez gouter la cuisine foklorique des ethnies se trouvent ici. Si non, le village des Thais à côté de la bourgade de Mu Cang Chai est un autre choix. Là les familles Thais peuvent vous préparer un repas plein de saveurs locales, que ce soient un hâchis de poisson cuit à la vapeur dans des feuilles de bananiers, du poulet, des beignets de porc. Le secret des recettes culinaires fokloriques des Thais se trouve dans les feuilles qu’on ajoute aux plats et dans des méthodes originales de cuisson.